Françoise Duthu

Bienvenue sur mon blog : poésies, photos, travaux universitaires, textes politiques, …

Archive pour la catégorie 'Résistances, solidarité'

EELV et Notre Dame des Landes : le point

Posté : 16 mars, 2013 @ 12:03 dans Résistances, solidarité | Pas de commentaires »

Synthèse des documents et dernières actualités concernant le dossier Notre Dame des Landes par Elen Debost, secrétaire régionale EELV Pays de Loire

Les auditions à la commission du dialogue se sont succédées :
- le 5 mars Europe Écologie les Verts Pays de la Loire,
- le 6 mars les élu-e-s régionaux Europe Écologie les Verts Pays de la Loire,
- le 13 mars les élu-e-s de l’agglo nantaise et la coordination départementale d’Europe Écologie les Verts – Loire Atlantique,
- ce jour, vendredi 15 mars, nos eurodéputés.

La Commission des Pétitions du parlement européen
Elle auditionnera les représentants des 3 pétitions mercredi 20 mars 2013 à 15h en présence des services de la Commission européenne et d’un représentant de l’Etat français, elle rendra sa décision dans la foulée.
Cette audition pourra être suivi en direct via le lien ci-dessous, mercredi 20 mars à partir de 15h:
http://www.europarl.europa.eu/ep-live/fr/committees/video?event=20130320-1500-COMMITTEE-PETI&vodtype=Live

La convention inter-régionale (Bretagne, Poitou-Charentes et Pays de la Loire) NDDL
Réunie dimanche 10 mars dernier à Nantes. Le temps de travail collectif interne qui a réuni une centaine de parlementaires, d’élu-e-s, de militant-e-s en présence de notre secrétaire national, à donné lieu à l’élaboration de scénarios stratégiques, en fonction des résultats potentiels de la commission du dialogue.
Des scénarios stratégiques ont été élaborés lors de cette convention.

Le lien pour écouter ou ré écouter la tribune de France inter ce matin qui s’ouvre ainsi
 » l’aéroport NDDL ne se fera pas, c’est plus un pronostic bien informé qu’une certitude officielle…  » un édito politique seulement mais quand même ça fait du bien… non? une pensée pour nos eurodéputés qui sont ce jour auditionnés par la commission du dialogue, le dernier jour d’audition avant la clôture… »:
http://www.franceinter.fr/emission-l-edito-politique-l-edito-politique-podcast-44

Les deux articles de libération d’hier et d’avant hier, ci-dessous :
http://www.liberation.fr/terre/2013/03/13/bruxelles-cherche-a-doubler-paris_888445

Bruxelles cherche à doubler Paris
13 mars 2013 à 22:26
La Commission et les eurodéputés accélèrent l’examen du dossier en vue d’un probable contentieux.
Par É. Pa.
Le Parlement européen devait examiner le dossier de Notre-Dame-des-Landes à la mi-avril. La France, interpellée par Bruxelles en janvier, avait dix semaines pour fourbir son argumentaire et démontrer que le projet ne contrevient pas au droit communautaire. Mais les députés européens ont décidé d’accélérer la procédure : c’est mercredi qu’ils auditionneront à Bruxelles les anti et les pro-aéroport, ainsi que des représentants du gouvernement. A condition que celui-ci réponde à l’invitation.
Ce sont les adversaires du projet qui ont décidé, fin 2012, de porter le dossier sur le terrain européen. Pour alerter rapidement le Parlement, ils ont saisi sa Commission des pétitions. Selon les trois collectifs d’opposants – élus (CéDpa), citoyens (Acipa) et associations membres de France Nature Environnement -, le projet de nouvel aéroport de Nantes viole plusieurs dispositions communautaires : la directive-cadre sur l’eau, la directive habitats et espèces protégées (26 espèces recensées), celle sur l’évaluation environnementale (il n’aurait pas été proposé de solution alternative et les études d’impact ont été réalisées par les services de l’Etat, qui est donc à la fois juge et partie). La compensation des zones humides détruites serait aussi notoirement insuffisante.
Bonne surprise. Reçus le 19 février par la Direction générale de l’environnement de la Commission européenne, avec l’eurodéputée Europe Ecologie-les Verts Sandrine Bélier, qui est aussi membre des commissions pétitions et environnement du Parlement, les opposants ont eu une bonne surprise : «Nous avons appris que Bruxelles avait commencé à instruire le dossier et déjà saisi, fin janvier, l’Etat français en procédure dite « EU Pilot » de précontentieux», relate Sandrine Bélier.
A Matignon, on a aussitôt temporisé en expliquant qu’il s’agissait là d’une procédure normale. Mais depuis, les députés européens ont décidé d’accélérer le processus et la commission de pétitions a inscrit le dossier à son ordre du jour du 20 mars. «Les parlementaires veulent aller vite, parce qu’il y a urgence. Le tribunal de grande instance a en effet jugé légales les procédures d’expulsion et de nombreux signes montrent que l’Etat français est décidé à engager rapidement les travaux, afin de rendre la situation irréversible», croit savoir Sandrine Bélier.
Le 20 mars, outre les opposants, les députés européens entendront aussi l’Acipran, une association qui défend l’aéroport et espèrent-ils un représentant de l’Etat français. Le soir même, ils diront si ce projet d’infrastructure implique potentiellement des infractions au droit communautaire. Le cas échéant, si les arguments de Paris ne sont pas convaincants, pourrait alors s’engager une procédure de contentieux, avec une sanction financière si une condamnation était prononcée.
«Plateau d’argent». Pour Sandrine Bélier, cette menace représente «une porte de sortie par le haut servie à l’Etat français sur un plateau d’argent». Car la députée européenne en est convaincue : «L’aéroport ne se fera pas, ou alors en violation du droit communautaire.»

http://www.liberation.fr/societe/2013/03/13/aeroport-de-nantes-la-piste-du-report_888443


Aéroport de Nantes : la piste du report
13 mars 2013 à 22:26 (Mis à jour: 14 mars 2013 à 09:18)

Enquête+document La commission du dialogue achève ses auditions demain, sur fond de bras de fer persistant.
Par Laure Bretton, Sylvain Mouillard et Éliane Patriarca
Vers une reprise des hostilités à Notre-Dame-des-Landes ? Sur le terrain, dans l’attente du rapport de la commission du dialogue sur ce projet controversé d’aéroport qui sera remis le 29 mars ou le 2 avril, la tension monte. L’Acipa, le collectif des opposants historiques, dénonce «un passage en force anormal», avec des «déclarations d’intention de travaux déposées pour fin mars-début avril afin d’arracher des talus pour élargir les routes». «Du côté des associations, on est sur le pied de guerre», assure Julien Durand, leur porte-parole. «Avec le retour du printemps, le noyau d’opposants pourrait s’étoffer à nouveau» et «les tensions remonter avec les températures», craint une source gouvernementale, rappelant que tout a pourtant été fait cet hiver pour apaiser les tensions.
Créée fin novembre, à la demande de Jean-Marc Ayrault pour sortir de l’impasse, la commission achève ses auditions demain soir. Son président, Claude Chéreau, ancien conseiller de Jospin et de Mitterrand, a provoqué un sacré buzz en s’exprimant publiquement, avant même de rendre ses conclusions au Premier ministre à la fin du mois. Après avoir évoqué dimanche dans le Monde des hésitations quant au bien-fondé de l’infrastructure, il a démenti être «opposé» au projet. «Le texte parle de mes doutes sur quelques arguments, je n’ai pas du tout de doute en ce qui concerne le projet aéroportuaire lui-même» , a-t-il souligné sur France 3 Pays de la Loire. Tout en annonçant que la commission devrait suggérer au gouvernement des compléments d’enquête. Façon de préparer les esprits au report du chantier ?
Bulldozers. Que les premiers coups de pioche, initialement prévus pour le printemps, soient repoussés est l’hypothèse privilégiée au gouvernement. «Lancer trois commissions (agriculture, eau et dialogue) était un geste de temporisation assumée», dit-on à Matignon. Qui attend les conclusions de ces commissions pour avancer un calendrier et s’engage à suivre à la lettre leurs recommandations : «Soit les travaux peuvent commencer après l’été, soit la commission du dialogue nous dit qu’il faut revoir certains aspects du projet, affiner certains points et ce sera fait», dit-on dans l’entourage du Premier ministre. Ce qui pourrait permettre de retarder l’arrivée des bulldozers au printemps 2014, soit après les élections municipales.
Autre argument en faveur d’un report brandi par le gouvernement : la construction de l’aéroport – dont le «principe n’est pas remis en cause» martèle-t-on à Matignon – est suspendue au rythme biologique des espèces animales – libellules et grenouilles – qui doivent être transférées hors de la zone avant le début du chantier pour respecter les directives européennes (lire ici).
En attendant, la commission du dialogue entame sa dernière ligne droite. «Nous avons été écoutés attentivement, comme jamais sur ce dossier», souligne Françoise Verchère. Conseillère générale de Loire-Atlantique (Parti de gauche) et coprésidente du Collectif des élus opposés à l’aéroport (Cédpa), elle est pourtant sans illusion «sur la marge de manœuvre de cette commission. Jean-Marc Ayrault avait clairement expliqué qu’il n’était pas question de débattre du fond».
Chez les promoteurs du projet, on compte se saisir des dernières auditions pour emporter le morceau. Ainsi, Jacques Auxiette, président du syndicat mixte aéroportuaire, déjà entendu en février par la commission, le sera de nouveau, à Nantes cet après-midi, comme président de la région Pays de la Loire. Pour donner plus d’écho à son audition, il a rédigé un livre, téléchargeable sur Internet. Une centaine de pages dans lesquelles il retrace la genèse du projet, liste ses arguments, démonte «mensonges et intox».
Et règle ses comptes dans un style cash, avec les élus d’Europe Ecologie-les Verts comme avec les «zadistes» occupant le site «promoteurs d’une vie paléontologique», à base «de cabanes en bois, d’ateliers de construction de lance-pierres, d’arcs ou de flèches». Ce projet est essentiel, écrit-il, pour soutenir le développement du Grand Ouest, région à «forte croissance démographique» associée à «l’un des plus bas taux de chômage» du pays. Auxiette brandit l’évolution du trafic de l’aéroport actuel situé au sud de Nantes qui a atteint «en 2012 les 3,5 millions de passagers» soit une «hausse de 12% en un an et de 5,3% pour les mouvements d’avion», ce qui est considéré «par les exploitants comme par les experts» comme «la capacité maximale d’accueil».

http://www.liberation.fr/societe/2013/03/13/reperes_888441
Repères
13 mars 2013 à 22:26

Une idée quinquagénaire

Le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes remonte aux années 60. Il est mis de côté après le premier choc pétrolier, puis refait surface en 2000, à l’époque du gouvernement Jospin pour délester Orly et Roissy. Le décret d’utilité publique a été publié au Journal officiel en 2008.
Les antiaéroport ont rendez-vous le 11 mai pour une «chaîne humaine» : 100 000 participants sont espérés pour «enterrer le projet» sur le site. Où plus de 300 000 personnes seront conviées cet été pour un grand raout.
«Il est hors de question de laisser un kyste s’organiser, nous mettrons tout en œuvre pour que la loi soit respectée, […] pour que les travaux puissent avoir lieu.»
Manuel Valls le 23 novembre
Aéroport du Grand Ouest : pourquoi j’y crois, c’est le titre de l’ouvrage de Jacques Auxiette, président (PS) du conseil régional des Pays-de-la-Loire. Sept chapitres, 94 pages à lire sur Libération.fr .

561 millions d’euros, c’est le coût estimé de l’aéroport, dont la moitié environ à la charge de l’Etat et des collectivités locales.

Europe Écologie Les Verts – Pays de la Loire

http://pdl.eelv.fr/

Ecoutez « Bonjour de Gaza » tous les dimanches!

Posté : 5 septembre, 2012 @ 5:09 dans Anticolonial, Partout dans le monde, Résistances, solidarité | Pas de commentaires »

Bonjour de Gaza
La première émission en français «Bonjour de Gaza » de dimanche 2 septembre s’est bien passée, beaucoup d’appels des personnes francophones depuis la France, l’Égypte et Gaza, pour les gens qui ont pas réussi à l’écouter, vous pourrez la suivre en deux parties à partir de ces deux liens:

http://www.ustream.tv/recorded/25134859

http://www.ustream.tv/recorded/25135109

Pour toutes propositions, remarques et suggestions sur cette émission, vous pourrez envoyer des SMS au : 00972599881347 , ou envoyer des courriels à l’adresse électronique : ziadmedoukh@hotmail.com

Je vous rappelle que pour suivre cette émission en direct et en image depuis chez vous, il faudra la suivre tous les dimanches à partir de 14h-heure française- à partir du site: www.yjctv.ps

Pour la prochaine émission, ça sera le dimanche 9 septembre 2012,de 14-15h, on va inviter le responsable de la radio des jeunes journalistes ainsi que deux présentatrices, qui vont nous présenter cette initiative de créer une chaîne de radio gérée par les enfants et les jeunes de Gaza.Notre émission en français est émise et diffusée à partir de cette chaîne. Vous pourrez dialoguer en direct avec les animateurs en appelant le: 0097282863367 .

Merci beaucoup de votre participation et de votre attention.

(Reçu de « Enfance Palestine »)
Ziad Medoukh

Rio+20 vue par ATTAC

Posté : 17 juin, 2012 @ 4:59 dans Résistances, solidarité, Transnational | Pas de commentaires »

 

http://www.blogs.attac.org/rio-plus-vain/article/un-premier-regard-vu-du-sommet

Au Chili, des villageois affrontent une multinationale dont la décharge menace leur environnement et leur vie

Posté : 12 juin, 2012 @ 9:40 dans Résistances, solidarité, Transnational | Pas de commentaires »

Pot de terre contre pot de fer? le procès est en cours. La catastrophe est déjà là et ce sont les villageois qui sont en accusation. Espérons que leurs avocats sauront mettre en cause la multinationale.

http://www.bastamag.net/article2453.html

Porto Alegre, vers un sommet des peuples pour Rio 2012 (Rio+20)

Posté : 25 janvier, 2012 @ 10:30 dans Communiqués de presse, Résistances, solidarité, Transnational | Pas de commentaires »

Porto Alegre : un forum social dans la crise globale


Porto Alegre (Brésil) accueille du 24 au 29 janvier 2012, un Forum Social Mondial thématique : «  Crise capitaliste, justice environnementale et sociale » auquel Attac France participera, aux côtés des Attac du monde.

Fonctionnant à travers de nombreux groupes thématiques et activités auto-organisées, ce forum a trois objectifs principaux :

- alimenter en propositions et analyses les débats et mobilisations qui sont en train de se nouer autour de la nouvelle Conférence des Nations-Unies pour un développement durable, dite Rio+20, qui se tiendra à Rio de Janeiro du 20 au 22 juin 2012, pour ce faire différents groupe de travail vont se réunir les 25 et 26 janvier, sur la crise économique, les défis environnementaux, la crise des institutions internationales, etc., groupes qui poursuivront leurs travaux par échanges sur Internet jusqu’à Rio + 20,

- analyser le contexte de crise économique, financière et sociale qui touche aujourd’hui l’Europe et les États-Unis, dont les conséquences se feront ressentir dans le monde entier au cours des prochains mois ; cette crise multidimensionnelle avait été caractérisée, lors du Forum Social Mondial de Belem (2009) comme une « crise de civilisation », qui ébranle l’hégémonie du monde occidental,

- faire le lien entre la dynamique altermondialiste et les acteurs du cycle de mobilisations et de luttes de l’année 2011, qui, de la place Tahrir à Wall Street en passant par la Puerta Del Sol et les rues de Tunis, représente un approfondissement et un renouvellement du processus des forums sociaux.

Comme tous les Forum sociaux, le Forum thématique de Porto Alegre permettra à tous les mouvements qui le désirent d’y tenir des séminaires et groupes de travail, de même que se tiendront toute une série de Forum parallèles : Forum Science et Démocratie, Forum des autorités locales, Forum sur l’éducation, etc.

Le 28 janvier se tiendra une « Assemblée des mouvements sociaux », appelée par le Mouvement des Sans-Terre, la CUT, le grand syndicat brésilien, et la Marche mondiale des femmes. Cette assemblée devrait être l’occasion de préciser la position des mouvements sociaux avant la conférence Rio + 20 et de critiquer en particulier la promotion de « l’économie verte » qui est au cœur du document officiel de préparation de la conférence et qui n’est qu’une nouvelle tentative de « verdir » les politiques actuelles et de promouvoir les marchés (marché du carbone, marché des droits à polluer, etc.) comme la seule alternative possible à la crise environnementale.

Loin de l’essoufflement, le Forum social mondial s’affirme ainsi comme un espace à nul autre pareil, dédié à l’élaboration de propositions qui tiennent compte de l’urgence sociale sans renoncer à faire face à l’urgence écologique et climatique.

ATTAC France, ainsi qu’ATTAC Autriche, ATTAC Brésil et ATTAC Allemagne, participera au forum thématique de Porto Alegre, avec de nombreux mouvements venant de tous les continents.

Pour plus d’information : http://www.fstematico2012.org.br/index.php?link=23&acao=Ver&id=91

ATTAC France, le 23 janvier 2012

Le mouvement Occuper Wall Street se développe aux USA

Posté : 10 octobre, 2011 @ 12:54 dans Partout dans le monde, Résistances, solidarité | Pas de commentaires »

Du jamais vu. Voir la carte et les liens qui permettent de suivre les évènements.

http://www.bastamag.net/article1784.html

Un bateau pour Gaza

Posté : 13 février, 2011 @ 1:02 dans Résistances, solidarité | Pas de commentaires »

Militantisme et buzz! Le scoop Bolloré!

http://www.unbateaupourgaza.fr/

Sarko versus gipsy

Posté : 15 novembre, 2010 @ 7:51 dans Music!, Résistances, solidarité | Pas de commentaires »

Image de prévisualisation YouTube

Quelles solidarités avec l’Irak ?

Posté : 6 novembre, 2010 @ 12:35 dans Evènements, Résistances, solidarité | Pas de commentaires »

Paris, 6-13 décembre 2010

Les initiatives de solidarité internationale concrète avec l’Irak passent
par le soutien à la société civile en Irak. Des militants d’associations
et mouvements irakiens seront à Paris, venez les rencontrer et échanger.

L’invasion  de l’Irak par les Américains et leurs alliés en mars 2003 a eu
des conséquences dévastatrices pour le pays. Après des décennies de
guerres, de massacres et de destructions, loin de la paix et de la liberté
espérées, à la dictature de Saddam Hussein a succédé une situation
d’occupation militaire, de guerre civile sanglante, de chaos économique et
social.

Aujourd’hui, la majorité des troupes d’occupation ont quitté l’Irak mais
il reste encore des dizaines de milliers de soldats américains et de
mercenaires de milices privées. L’Etat reste largement à reconstruire, le
pays est en crise politique, privé depuis les élections de mars 2010 de
gouvernement, et demeure divisé, la violence et les ingérences étrangères
perdurent. Plus de 5,6 millions d’Irakiens (sur une population de 27
millions) vivent sous le seuil de pauvreté, dont 40% dans une situation
d’extrême pauvreté, en particulier des familles endeuillées par les
guerres qui se sont succédées sans cesse depuis 1979.

Malgré une situation qui semble désespérée, des hommes et des femmes
d’origines, d’ethnies et de confessions différentes travaillent ensemble
pour réconcilier le pays. Syndicats ouvriers ou paysans, associations de
femmes ou de jeunes, mouvements de défense des droits humains et des
minorités, associations culturelles, sportives ou éducatives. Menant des
campagnes contre les politiques régressives, pour le progrès et la justice
sociale, organisant des manifestations artistiques, culturelles et
éducatives, ils cherchent à ressouder le tissu social et à créer des
espaces de paix, de dialogue et de réconciliation. À l’extérieur de la «
zone verte » où sont cloîtrés Américains et nomenklatura irakienne, ces
espaces représentent un autre Irak, celui qui résiste et ose imaginer un
avenir meilleur.

Du 6 au 13 décembre 2010, des militants d’associations et mouvements
Irakiens seront à Paris et en Ile de France pour rencontrer des
représentants de la société civile française et européenne, des médias,
des élus. Ces rencontres ont pour objet de faire connaître les activités
civiles et civiques de ces mouvements, leurs urgences et les priorités
aujourd’hui en Irak. Les thèmes des luttes et campagnes des organisations
de femmes, des mouvements syndicaux, des mouvements de protection des
minorités, des jeunes, de la liberté d’expression et de création et de la
promotion des arts et de la culture, seront plus particulièrement abordés.

Nous vous invitons à cette conférence co-organisée avec notre partenaire
irakien, le réseau Iraqi Democratic Future Network (IDFN) qui rassemble
aujourd’hui 16 organisations en Irak (jeunes, femmes, travailleurs, art et
culture, médias, minorités, etc).

Notre action de solidarité avec l’Irak et cette conférence s’inscrivent
dans le travail de solidarité du réseau international Iraqi Civil Society
Solidarity Initiative (ICSSI), qui œuvre depuis plusieurs années pour
prolonger les mobilisations anti-guerre de 2003 par des actions de
solidarité concrète avec la société civile irakienne démocratique et
progressiste.

Cette conférence est une initiative du réseau Alternatives International,
qui rassemble des organisations de neuf pays à travers le monde. Elle est
menée par Initiatives Pour un Autre Monde (IPAM, réseau de six
associations françaises de solidarité internationale), avec l’appui
d’Alternatives (association québécoise de solidarité internationale) et la
participation du Forum des Alternatives Maroc (FMAS, association
marocaine).

***

Quelles solidarités avec l’Irak ?
Paris, 6-13 décembre 2010

Lundi 6 décembre
CICP, 21 ter Rue Voltaire, 75011 Paris
- matin : arrivée des participants irakiens et internationaux
- après midi : réunion de travail du réseau Iraqi Civil Society Solidarity
Initiative

Mardi 7 décembre
Conseil régional d’Ile de France
- matin : rencontre  sur les actions possibles en Irak et la coopération
décentralisé ;
- après midi : réunions bilatérales et suite des travaux du matin ; et
rendez vous particuliers entre mouvements irakiens et français homologues.

Mercredi 8 décembre
 Sénat
Conférence internationale sur la solidarité avec la société civile irakienne

Jeudi 9 décembre
Marie du IIe arrondissement de Paris
- matin et après midi : rencontres  thématiques avec les mouvements et
associations français ;

Vendredi 10 décembre
Rendez vous particuliers entre mouvements irakiens et français homologues

Samedi 11 décembre
Soirée festive au CICP, 21 ter Rue Voltaire, 75011 Paris

Palestine, quand les enfants résistent en dansant

Posté : 2 novembre, 2010 @ 2:39 dans Anticolonial, Résistances, solidarité | Pas de commentaires »

http://www.bastamag.net/article1261.html

1234
 

citoyen du monde |
College Pratique du Nord-Est |
Indemnisation du préjudice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | charleseugenerene
| Claudine Wuilque
| M.D.L. assistance service