Françoise Duthu

Bienvenue sur mon blog : poésies, photos, travaux universitaires, textes politiques, …

Archive pour la catégorie 'Des mots et des choses'

Jean, mon frère, s’en est allé …

Posté : 15 février, 2018 @ 1:45 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

… au tout début de ce jour, entouré d’une mer de tendresse, bercé de blues et de caresses, de tant de mains.

Tous nous l’aimions parce qu’il était aimable : bon, rassurant, responsable, simple et léger aussi…

Il doit beaucoup à celle qui a partagé cinquante ans de sa vie et elle lui doit beaucoup. Ils sont le seul couple que je connaisse qui a su s’aimer toute une vie. Une confiance absolue, une immense tendresse, beaucoup de gaîté et de fantaisie les reliaient l’un à l’autre..leurs deux enfants sont aujourd’hui de belles personnes.

Il a aimé la vie, il a aimé son métier de prof… avec lui, les élèves aimaient les cours de maths et les attendaient même avec impatience… car dans son enfance, doté de tous les talents nécessaires,  à côté de ses chères études, il prenait  le temps de la vie et de l’amitié. C’est pourquoi il les comprenait si bien. Son immense talent pédagogique, il a généreusement continué à l’exercer après sa retraite.

Il aimait la musique, Bach, Jethro Tull, les Rollings stones, Neil Young, le rock, le blues.. et partageait sa passion avec le compagnon de sa fille.

La lumière de sa vie ces deux dernières années a été son petit fils, fils de son fils, arrivé dans sa vie à l’âge de 6 ans. Il avait tant et tant encore à lui donner… un grand-père qui va manquer, un grand-père qui restera aussi au fond du cœur. Foot, rugby, toupie, échecs… en  peu de temps tant de partage et de bonheur..

Chacun de ceux qui l’ont connu l’ont aimé… impossible de ne pas l’aimer, mon seul frère, mon frère préféré..

Il me manque sans que je réalise encore pleinement son absence,  son impossible absence.

66 ans…

Je t’ai connu, petit frère chéri, de ton deuxième à ton dernier jour… c’est proprement impensable..

Ta bonté est à jamais dans nos mémoires.

Que nos pleurs deviennent des fleurs,

Des fleurs multicolores pour colorer nos jours.

Jean, je t’aime, nous t’aimons.

Ne nous oublie pas.

 

 

 

 

 

Des mots oiseaux, des mots cailloux

Posté : 2 septembre, 2017 @ 1:24 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

On aimerait des mots soyeux et insolents

Des mots dansants, des mots chantants,

Des mots oiseaux

Des mots messagers

Des mots comme sentiers vagabonds

Des mots comme vague dévalant la montagne

Des mots ardents traversant le feu et le soleil couchant

Des mots aux senteurs d’été

Des mots qui apaisent le cœur

Des mots musique

 

Mais ce sont pauvres mots qui tombent de ma plume

Comme oisillons tombés du nid

Des mots cailloux

Des mots modestes,

Des mots frileux à réchauffer au creux des mains

Des mots à consoler

Des mots de tous les jours

Qui savent qu’ils ne peuvent capturer le présent

 

Alors les mots se taisent

Juste pour être là

Présente

Immédiatement là

Vivante.

 

 

 

 

 

 

 

 

Traces

Posté : 20 août, 2017 @ 8:06 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

Juste l’inattendu et la légèreté, les sourires, les paroles, les gestes en écho…

Un présent proche et déjà souvenir…

En garder trace dans le coeur, seulement cela.

Ne pas peser, ne pas attendre.

Cela fut, sera peut-être, peut-être pas. Et le comment m’échappe.

La simplicité, l’innocence, l’instant…

Merci pour ce cadeau.

Merveilleux cadeau de vie.

De la vie qui rappelle que rien n’est jamais fermé à qui ose et accepte l’inconnu.

À une belle personne…

Posté : 28 mai, 2017 @ 12:02 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

…qui nous a quittés il y a quelques jours, au soir d’une belle journée consacrée à son jardin, son coin de paradis.

Elle etait bienveillante, d’une bienveillance acquise dans les épreuves de la vie.

Pour ma fille en fragilité, elle etait si souvent présente, si chaleureuse, maternelle …nous la pensions comme éternelle, tant tout cela semblait évident. Pourquoi, si pleine de vie, aurait-elle du disparaître? Cela n’était pas envisageable, tout simplement.

Et puis, comme sa fille nous l’a ecrit ,  » Elle est partie comme une fleur, elle qui aimait tant les les fleurs ».

Et elle a semé plus que des fleurs : de l’amitié entre les gens, collègues, voisins, amis…

En lui disant adieu, nous avons pleuré et nous avons ri.

Chagrin mais aussi souvenir d’un message de vie.

 

 

 

 

 

 

Misericorde

Posté : 27 avril, 2017 @ 12:22 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

Miséricorde pour celui qui ce jour s’en est allé.

Un aigle noir, il fut

et pourtant un humain

sans doute peu aimé

il a croyant aimer

Brisé un etre pur

Du courage il a eu pourtant

De l’aide il a fourni

Et du bien tout autant

A un monde meilleur il a cru

c’est certain

mais il s’est égaré

Aucun humain ne sait

ce que le cœur d’un homme contient de noir, de rouge, de cri et de fureur

Aucun humain ne sait ce qu’il aurait fallu

Mais si…

Juste aimer chaque enfant lorsqu’il est sans défense.

Misericorde et paix.

 

 

 

 

 

J’aime les âmes claires…

Posté : 19 juin, 2015 @ 1:55 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

… qui vivent simplement.

Celles qui savent oublier les affres de l’égo, et sourire à l’enfant, au vieillard, à la rose… Celles qui sentent qu’aimer est la seule affaire qui vaille.

Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. (Mathieu,V)

Les mots parfois sont beaux…

Posté : 17 juin, 2015 @ 11:22 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

et les coeurs insincères.

Désillusion.

Paix d’un instant

Posté : 29 mars, 2015 @ 11:53 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

Dans la maison, silence

Dehors, la pluie bat tendrement les tots et les pavés

L’esprit est apaisé

 

Guérit-on jamais…

Posté : 24 septembre, 2014 @ 4:44 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

… des trahisons passées?

On le croît. Et puis, les rêves surgissent, implacables, rappelant les blessures irréparables,

les attentes sans espoir… Ce beau visage, tu ne le caresseras jamais, même si dans ton

sommeil toute ta tendresse a enfin pu s’exprimer.

Toute une vie?

Sans doute.

Alors avec ses cicatrices et ses manques, aller quand même.

Pour la vie elle-même, toujours renouvelée.

Embellir la vie…

Posté : 7 septembre, 2014 @ 5:38 dans Actu du site, Des mots et des choses | Pas de commentaires »

C’était le message d’Hubert Reeves hier matin sur les ondes de la Première (Belgique).

Oui, embellir la vie.

Contre les destructions, les trahisons, les désillusions.

Embellir la vie.

Par le regard, par l’action, par l’attention.

Embellir la vie.

Avec douceur et précaution,

Avec courage et détermination.

Embellir la vie.

Qui s’enfuit.

Maintenant, embellir la vie.

Et parfois, pleurer

Sur cette humanité,  sur ces vies, vécues, volées, aimées, niées, toutes ces vies…, sur son génie et son chaos, ses bonheurs et des souffrances, ses cris et ses rires, sa violence et sa bonté…

Puis, embellir la vie.

 

 

 

12345...8
 

citoyen du monde |
College Pratique du Nord-Est |
Indemnisation du préjudice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | charleseugenerene
| Claudine Wuilque
| M.D.L. assistance service