A signaler

Articles archivés

Le christianisme, le judaïsme, l’islam et la pensée occidentale

Créé par le 26 juil 2014 | Dans : A signaler, Actu du site

 (Livre numérique Google)

Couverture
Armand Colin, 12 avr. 1999 - 192 pages
Au moment où l’Europe prend corps, il est nécessaire de faire retour à sa mémoire commune. Le christianisme, synthèse des legs d’Athènes, de Rome et de Jérusalem, fut le destin de notre continent, l’Esprit, aurait dit Hegel, des nations européennes. Il constitue l’inconscient de la pensée moderne qui est née en s’opposant à lui. Un regard rétrospectif permet aussi de mettre à nu le refoulé du christianisme, à savoir le judaïsme dont il est né. Nul ne peut plus prétendre aujourd’hui comprendre l’un sans l’autre, pas plus qu’il ne nous est possible d’occulter les apports médiévaux de l’Islam à notre civilisation sommée d’entrer de nouveau en dialogue avec lui. Cette confrontation ne peut que faire surgir ce qui est commun à tous : partage de l’être, de la parole, de l’esprit, partage du symbolique, qui est le lieu d’expression du sens. Nul ne peut s’approprier la vérité, mais tous doivent pouvoir en vivre.Cet ouvrage analyse ce triple patrimoine spirituel, montre que ces héritages, loin de s’opposer, s’éclairent mutuellement et peuvent se rejoindre dans ce qu’ils ont de meilleur.France Farago, agrégée de philosophie, a été professeur en classes préparatoires à HEC au lycée Henri-IV. Elle enseigne actuellement en Première supérieure au lycée Chaptal.
Le judaïsme comme paradigme de l’ouverture : Clés et repères. Le judaïsme comme inlassable commentaire d’un texte originaire : la Bible. La rencontre du judaïsme et de l’hellénisme : Antiquité et Moyen Âge. La Haskala ou les Lumières juives. La modernité. Sujet traité : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Le christianisme : un judaïsme hellénisé. Clés et repères. Le christianisme : un judaïsme hellénisé. Fides quaerens intellectum : la foi cherchant l’intelligence. Le christianisme ou l’esprit comme liberté. Kierkegaard : un modèle exemplaire de relecture critique du christianisme. L’apport du christianisme à la pensée politique européenne. Sujets traités : Peut-on penser la création ? La désobéissance. La chute ou le paradis perdu. Les apports de l’islam : Clés et repères. L’islam. Sujet traité : Tradition et modernité.

A. Hajjat et M. Mohamed, Comment les élites françaises fabriquent le « problème musulman »

Créé par le 18 sept 2013 | Dans : A signaler

EN LIBRAIRIE LE 26 SEPTEMBRE 2013
La Découverte
Collection : Cahiers libres – 304 pages – 21,00 €

Ce livre présente pour la première fois au grand public un bilan critique
des recherches existantes sur l’islamophobie et ouvre de nouvelles pistes de réflexion.
Il offre une description rigoureuse des discours et actes et une présentation des débats
autour du concept d’islamophobie. Il propose une analyse du processus de construction
du « problème musulman », en le comparant avec les précédents historiques
de l’histoire coloniale et de l’antisémitisme.

Contrairement à la légende colportée dans les grands médias, le terme « islamophobie » n’a pas été
inventé par les mollahs iraniens : il est apparu en France au début du XXe siècle, en pleine période
coloniale, quand s’exprimaient déjà de violents discours antimusulmans… Alors que l’hostilité à
l’encontre des musulmans se traduit presque quotidiennement par des discours stigmatisants, des
pratiques discriminatoires ou des agressions physiques, Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed font ici
oeuvre salutaire : ils expliquent comment l’islam a peu à peu été construit comme un « problème » et
comment l’islamophobie est devenue l’arme favorite d’un racisme qui ne dit pas son nom.
Ce livre présente ainsi au grand public, pour la première fois, un bilan critique des recherches menées,
en France et à l’étranger, sur ce phénomène. Faisant le point sur les débats autour du concept
d’islamophobie, il offre une description rigoureuse des discours et actes islamophobes, en les inscrivant
dans l’histoire longue du racisme colonial et dans leur articulation avec l’antisémitisme. En insistant sur
l’importance des stratégies des acteurs, les auteurs décortiquent le processus d’altérisation des
« musulmans » qui, expliquant la réalité sociale par le facteur religieux, se diffuse dans les médias et
ailleurs. Ils analysent enfin la réception du discours islamophobe par les musulmans et les formes de
contestation de l’islamophobie par l’action collective et la mobilisation du droit anti-discrimination.

Abdellali Hajjat , sociologue, est maître de conférences en science politique à l’université Paris-Ouest Nanterre.
Il est notamment l’auteur de La Marche pour l’égalité et contre le racisme (Amsterdam, 2013) et de Les
Frontières de l’« identité nationale » (La Découverte, 2012).

Marwan Mohammed, sociologue, est chargé de recherche au CNRS, CMH-ERIS. Il est notamment l’auteur
de La Formation des bandes de jeunes (PUF, 2011) et codirecteur (avec Laurent Mucchielli), de Les Bandes
de jeunes. Des « blousons noirs » à nos jours (La Découverte, 2007).
Depuis 2011, ils animent le séminaire « Islamophobie » à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris).

TABLE DES MATIERES
Introduction. Pour une sociologie de l’islamophobie
L’islamophobie de plume
L’islamophobie comme « fait social total »
I – REALITES DE L’ISLAMOPHOBIE
1. L’islamophobie comme épreuve sociale
Expériences et étendue de l’islamophobie
L’épreuve intime du rejet
2. Chiffrer l’islamophobie
Les « opinions » islamophobes
Opinions constatées ou opinions construites ?
Prégnance et progression des opinions islamophobes
3. Des opinions négatives aux actes discriminatoires
Renvois et saisines : la mobilisation des victimes
Les discriminations à raison de l’appartenance réelle ou
supposée à l’islam
Le ressenti des discriminations islamophobes
Islamophobie et condition musulmane en France
L’islamité comme pénalité sur le marché de l’emploi
II – HISTOIRE DU CONCEPT
D’ISLAMOPHOBIE
4. De l’anti-orientalisme au Runnymede Trust
Une critique orientaliste de l’orientalisme
Une critique postcoloniale de l’orientalisme
Le temps des mobilisations : de Londres aux Nations unies
5. Le temps de la recherche scientifique
Les lacunes du rapport Runnymede 1997
Un concept contesté
Approches plurielles de l’islamophobie
III – LA CONSTRUCTION DU « PROBLEME
MUSULMAN »
6. Le « problème » de l’immigration post-coloniale
Grèves de l’automobile et disqualification des ouvriers
immigrés
Le « problème » des enfants d’immigrés
7. (Mé)connaissances de l’islam
Logiques médiatiques de la stigmatisation des musulmans
Savants, demi-savants et experts
Vulgarisation et réception
8. La cause islamophobe
Politisation de la question musulmane
Espace des mobilisations islamophobes
9. Discrimination légale par capillarité
Haut conseil à l’intégration et la « nouvelle laïcité »
« Il n’existe pas de laïcité sans discipline » : extension
du domaine de la lutte laïque
Islamophobie et régime juridique d’exception
IV – LA FORMATION D’UNE ARCHIVE
ANTIMUSULMANE
10. Construction et circulations des
représentations européennes de l’islam et des
musulmans
Premiers discours chrétiens au Moyen Âge
Philosophie des Lumières et orientalisme
Le « néo-orientalisme » à l’âge des médias de masse
11. Antisémitisme et islamophobie
Des formes symboliques similaires
L’hypothèse sémite
Des réactions des majoritaires à l’intégration d’une
minorité
V – L’ISLAMOPHOBIE ENTRE DENI ET
RECONNAISSANCE
12. Le déni de l’islamophobie
Déni structurel de l’islamophobie : la question de la
discrimination « religieuse »
La disqualification de la lutte contre l’islamophobie :
le soupçon d’intégrisme
Un mouvement antiraciste divisé sur l’islamophobie
Tensions au MRAP
Contre-mobilisations dans les milieux institutionnels
juifs
Ambiguïtés et paradoxes de la CNCDH
Une faible pénétration du champ politique
13. La lutte pour la reconnaissance de
l’islamophobie
Prudence des acteurs du culte : une fracture
générationnelle ?
La construction extracommunautaire de la lutte
anti-islamophobie
Du FSE à « Mamans Toutes Égales »
Un courant féministe contre l’islamophobie
Une nouvelle vague ?
Conclusion. Contre l’unanimisme islamophobe
Le consensus de l’hostilité
Sortir de l’essentialisme

15, 16 et 17 mai à Paris, Colloque Penser global

Créé par le 06 mai 2013 | Dans : A signaler, Actu du site, Evènements

Riche programme!

http://www.college-etudesmondiales.org/fr/content/colloque-international-penser-global-thinking-globally-pour-les-50-ans-de-la-fmsh

La performance totale : nouvel esprit du capitalisme ?

Créé par le 18 avr 2013 | Dans : A signaler, Actu du site

Séminaire « Economie des Conventions »

Vendredi 26 Avril 2013, 14 heures

Florence Jany-Catrice (Clersé)

Interviendra à partir de son livre :

La performance totale : nouvel esprit du capitalisme ?
Presse du Septentrion, Collection « Capitalismes, éthique et institutions », 2012

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre (Bâtiment G, salle 614)

Les rendes-vous de l’anthropocène : autour de la décroissance

Créé par le 03 mar 2013 | Dans : A signaler, Actu du site

Un cycle de conférence à l’EHESS qui met en perspective la mutation profonde que vit le monde et tente d’ouvrir des pistes vers une « décroissance joyeuse ».

http://www.institutmomentum.org/2013/03/les-rendez-vous-de-lanthropocenemars-avril-mai-2013/

2 mars à Paris : L’Algérie, le Sahara et géopolitique du Maghreb (IEREMMO)

Créé par le 21 fév 2013 | Dans : A signaler

L’Institut de recherche et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient et le blog Nouvelles d’Orient, animé par Alain Gresh, vous proposent un nouveau cycle de l’Université populaire Méditerranée Moyen-Orient


Samedi 2 mars 10h30 – 18h00L’Algérie, le Sahara et géopolitique du Maghreb


2 mars à Paris : L'Algérie, le Sahara et géopolitique du  Maghreb (IEREMMO) dans A signaler saharaSatellite


Séance 1 : 10h30-12h30 : Les Visages Changeants d’Al Qaida au Maghreb Islamique avec Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou, professeur invité a l’Institut de Hautes Études Internationales et du Développement et directeur du Programme sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au Centre de Politique de Sécurité de Genève. Ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de Mauritanie, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont : Contre-Croisade : origines et conséquences du 11 septembre(L’Harmattan, 2004, réed. 2011).Séance 2 : 14h-16h : L’échec du modèle économique algérien avec Mourad Ouchichi, professeur d’économie à l’université de Béjaïa. Auteur d’une thèse intitulée L’obstacle politique aux réformes économiques en Algérie soutenue à l’Université Lumière Lyon 2 en 2011.Séance 3 : 16h-18h : Les relations de l’Algérie avec ses voisins : Maroc, Mali, Tunisie, Libye… avec Akram Belkaid, journaliste indépendant et essayiste spécialiste du monde arabe, des questions énergétiques et d’économie internationale. Il est l’auteur entre autre de À la rencontre du Maghreb (Éditions La Découverte-IMA) et de Un regard calme sur l’Algérie (Éditions du Seuil).

Prochain cycle hors les murs de l’Université populaire Méditerranée Moyen-Orient à Ivry-sur-Seine en partenariat avec le Conseil général du Val-de-Marne aura lieu le jeudi 28 février et le samedi 2 mars.


Renseignements, tarifs et inscriptions :  universite-populaire@iremmo.org

Inscription à la journée: 20 € (12 € pour les étudiants et demandeurs d’emploi)

Inscription à l’année: 120 € (80 € en tarif réduit)

Les débuts du monde musulman : VIIème au Xème siècle

Créé par le 09 jan 2013 | Dans : A signaler

Ouvrage dirigé par Thierry Bianquis, Pierre Guichard, Mathieu Tillier

Remarquable (mais très compact, énormément de références, caractère 10). Les dernières recherches dans le domaine! Passionnera les curieux de la civilisation islamique…

 

Editeur : Puf
Collection : Nouvelle Clio
Date de parution : 22/01/2012
Ean : 9782130557623
Résumé
Cet ouvrage articule la présentation de la recherche des trente dernières années autour de l’interrogation actuelle sur les origines de la nouvelle religion et sur les rapports qu’entretient le monde musulman avec les mondes non musulmans. L’effervescence de l’Arabie, le dur conflit perso-byzantin et les multiples remises en cause des doctrines religieuses témoignent de l’éclatement du Moyen-Orient au VIIe siècle. Le succès de l’Islam, unifiant en un siècle un espace immense de l’Atlantique au centre de l’Asie, noyant la variété des cultures et des ethnies sous un projet musulman, n’en fut que plus étonnant. La culture matérielle s’enrichit de nouvelles techniques agraires, d’un artisanat varié au goût sûr, de villes nombreuses au service de marchands voyageurs, également hommes de lettres, juristes et théologiens. Dans un second temps, et alors que la domination islamique était généralement acceptée, la diversité provinciale réapparut ; les héritages anciens et les contacts lointains, assimilés dans un esprit nouveau, donnèrent naissance à une culture intellectuelle riche et diverse. Au-delà de cette réussite, dès le IVe-Xe siècle, des fragilités et des dangers de faille se profilaient. L’ouvrage met donc également en relief les contradictions et les limites de cette civilisation.

Jacques Caplat, L’agriculture biologique pour nourrir l’humanité

Créé par le 19 déc 2012 | Dans : A signaler, Actu du site

http://www.bioconsomacteurs.org/bio/voir-lire/livre/l-agriculture-biologique-pour-nourrir-l-humanite-par-jacques-caplat

Un million de révolutions tranquilles : comment les citoyens changent le monde

Créé par le 29 nov 2012 | Dans : A signaler

« Un autre monde existe, il est dans celui-ci ». Paul Eluard

Ils sortent de la faim et de la pauvreté des centaines de milliers de personnes. Ils sauvent des entreprises. Ils construisent des habitats coopératifs, écologiques et solidaires. Ils ouvrent des cliniques gratuites, des microbanques, des épiceries sans but lucratif ou des ateliers de réparations citoyens. Ils reverdissent le désert et régénèrent les écosystèmes. Ils financent des emplois ou des fermes bio. Et partout dans le monde, ils échangent sans argent des biens, des services et des savoirs, redynamisent l’économie locale ou rendent leur village autonome grâce aux énergies renouvelables. Qui sont-ils ? Ce sont tous des citoyen(ne)s ordinaires. Ils vivent dans de petits villages d’Asie, d’Amérique latine ou d’Afrique, ou dans des villes comme New York ou Tokyo. Ils viennent de milieux sociaux très variés, ne se connaissent pas entre eux, ne sont pas célèbres et certains sont illettrés. Mais ensemble, ces hommes et ces femmes ont engagé localement de petites révolutions. Ils sont les pionniers de nouveaux modes de vie, qui sont en train de transformer la planète. Chacun dans leur domaine, ils inventent des solutions que ni les gouvernements ni le secteur privé n’ont su ou voulu mettre en place et qui répondent à la plupart des maux de la planète. Des millions d’autres décident aussi de vivre tout simplement autrement. De vivre mieux. Et pour cela, ils s’affranchissent de l’hyperconsumérisme, réinventent la démocratie locale ou réinventent l’usage de l’argent. Bénédicte Manier [1], journaliste à l’AFP, a parcouru plusieurs pays et observé la réussite de de ces révolutions silencieuses. Ce livre est la chronique de ces transformations de terrain. Il ne les répertorie pas toutes – elles se comptent probablement par millions de par le monde – mais il en détaille simplement quelques-unes, très significatives, et explique en quoi elles répondent à de nouvelles aspirations. Bénédicte Manier précise : « Délibérément, ce livre ne traite pas de l’action des grandes ONG, associations ou fondations : si celles-ci mettent également en place des solutions de terrain, leur travail est déjà connu et fait l’objet de nombreux ouvrages et articles de presse. Nous ne parlerons donc pas ici de caritatif ou d’humanitaire, mais de l’action de milliers d’anonymes qui agissent seuls ou en groupes informels : cette auto-gouvernance citoyenne est le fil directeur de ce livre ». Selon la journaliste : « Même si elles sont encore peu visibles, ces initiatives sont autant de déclarations d’indépendance. Elles prouvent qu’en prenant simplement conscience de leur capacité à agir ensemble, des citoyens ordinaires peuvent changer le monde avec des solutions simples et facilement reproductibles, qui dessinent les contours d’un « autre monde possible », plus juste ». « En quelques décennies, ces actions se sont multipliées partout sur la planète, essaimant à l’identique dans les pays industrialisés, émergents et en développement. Et si elles restent en grande partie ignorées des élites, celles-ci feraient bien, pourtant, de commencer à en prendre la mesure. Car le message qu’elles diffusent est sans équivoque : aujourd’hui, des millions d’hommes et de femmes se détachent d’un système économique jugé trop brutal pour l’humain et l’environnement et exigent un nouveau modèle de société. Et localement, ils se mobilisent pour le construire » conclut l’auteur de ce livre édité le 6 novembre prochain aux éditions Les Liens qui Libèrent.

Références : Un million de révolutions tranquilles de Bénédicte Manier – Editions Les Liens qui Libèrent – Date de publication : 6 novembre 2012 – 325 pages -

Transmis par Hamza El Kostiki

Haut Conseil à l’ntégration : cycle de conférences sur la laïcité à Paris

Créé par le 24 nov 2012 | Dans : A signaler, Evènements

PREMIER MINISTRE
———
HAUT CONSEIL A L’INTÉGRATION
VIVRE ET FAIRE VIVRE LA LAÏCITÉ
Cycle de conférences
Année scolaire 2012-2013
Cinq séances
Les mardis de 18h30 à 20h30
11/12/2012 séance inaugurale
22/01, 12/02, 19/03, 14/05/2013
au Conservatoire national des arts et métiers
292, rue Saint-Martin 75003 Paris
&
deux matinées spéciales
27/11/2012 et 5/06/2013
Inscriptions sur claire.serero@hci.gouv.fr
dans la limite des places disponibles
avec
MARDI 11 DÉCEMBRE 2012
18h30-20h30
SÉANCE INAUGURALE
En présence de M. Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale
et de M. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur
Accueil par M. le Recteur Christian Forestier, Administrateur général du Cnam
et M. Patrick Gaubert, Président du Haut Conseil à l’intégration
Présentation du cycle de conférences 2012-2013 : »Vivre et faire vivre la laïcité »
et de l’ouvrage Ressources pour une pédagogie de la laïcité à l’école (La Documentation française 2012)
Conférence
POUR UNE PÉDAGOGIE DE LA LAÏCITÉ À L’ÉCOLE
Par Abdennour Bidar, philosophe, membre du groupe de réflexion et de propositions
sur la laïcité auprès du HCI, chargé de la mission Pédagogie de la laïcité (HCI-MEN)
Seule une laïcité bien comprise pourra être ensuite une laïcité bien transmise. L’effort
de réflexion et de formation des personnels de la Fonction publique –notamment ceux
de l’Education nationale– est d’autant plus nécessaire qu’ils ont la responsabilité
individuelle et collective, solidaire, d’être les promoteurs de la laïcité.
(Cnam. Amphithéâtre Abbé Grégoire, entrée 292 rue Saint-Martin 75003 Paris)
MARDI 22 JANVIER 2013
18h30-20h30
LAÏCITÉ, PETITE ENFANCE ET ACTIVITÉS DE LOISIRS ENCADRÉES
Le jugement dans « l’affaire » Baby-loup (2011) connaît aujourd’hui un prolongement à travers
la proposition de loi, déjà adoptée au Sénat en février 2012, visant à « étendre l’obligation de
neutralité aux structures privées en charge de la petite enfance et à assurer le respect du
principe de laïcité ». Une récente actualité oblige aussi à élargir la problématique au domaine
des activités de loisirs encadrées et, en particulier, des colonies de vacances.
Avec Natalia Baleato, Directrice de la crèche Baby-loup de Chanteloup-les-Vignes (78)
Françoise Laborde, Sénatrice de Haute-Garonne (PRG) et Charles Conte, chargé de mission
Laïcité à la Ligue de l’Enseignement.
(Cnam. Salle des Conseils, entrée 2 rue Conté 75003 Paris)
***
Inscriptions sur claire.serero@hci.gouv.fr dans la limite des places disponibles
MARDI 12 FÉVRIER 2013
18h30-20h30
NEUTRALITÉ RELIGIEUSE ET PRINCIPE DE LAÏCITÉ À L’HÔPITAL PUBLIC
En ce qu’il est, par excellence, un lieu où les citoyens s’affrontent aux problématiques de
l’existence, de la souffrance et de la mort, l’hôpital public est, de longue date, confronté à la
question des croyances et pratiques religieuses. Même si, fort heureusement, ce n’est pas
toujours le cas, des conflits peuvent en naître. Que faire, par exemple, lorsqu’une femme
refuse d’être examinée (ou que son mari refuse qu’elle le soit) par un médecin de sexe
masculin ? Et ce n’est là qu’un exemple.
Avec Isabelle Lévy, essayiste, auteure de Menaces religieuses sur l’hôpital (Presses de la
Renaissance, 2011) et co-auteure du Guide des acteurs d’urgence face aux pratiques culturelles et
religieuses (SETES Editions, 2012), Sadek Beloucif, professeur d’université, chef du service
anesthésie-réanimation de l’hôpital Avicenne à Bobigny, Saïda Douki-Dedieu, Médecin
psychiatre, professeur honoraire à la faculté de médecine de Tunis et de Lyon et Long Pham
Quang, Responsable pédagogique au Centre de Formation Continue des Personnels
Hospitalier de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).
(Cnam. Salle des Conseils, entrée 2 rue Conté 75003 Paris)
MARDI 19 MARS 2013
18h30-20h30
LAÏCITÉ, NOM FÉMININ
En lien avec la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, il s’agit d’affirmer
qu’au coeur du principe de laïcité réside l’égalité homme-femme. En France et de par le
monde, le combat pour les droits des femmes et la laïcité se confondent.
Avec Chahla Chafiq, écrivaine, essayiste, Asma Guénifi, présidente de l’association Ni Putes
Ni Soumises, Annie Sugier, Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes.
(Cnam. Salle des Conseils, entrée 2 rue Conté 75003 Paris)
MARDI 14 MAI 2013
18h30-20h30
INTRADUISIBLE, LA LAÏCITÉ ?
Il y a une histoire française de l’émergence de la laïcité. Faut-il pour autant continuer,
aujourd’hui, à situer la laïcité comme une particularité française ? Ne convient-il pas plutôt de
reconnaître que, si l’histoire de la laïcité n’a aucune raison de se reproduire ailleurs, le principe
même de laïcité doit progressivement devenir une référence à vocation universelle, au même
titre que la démocratie et les droits de l’homme, avec les valeurs qui les sous-tendent ?
Avec Ghaleb Bencheikh, Essayiste, présentateur de l’émission Islam (France 2), membre du
groupe de réflexion et de propositions sur la laïcité du HCI, Guy Coq, philosophe, membre de la
rédaction de la revue Esprit, Nadia El Fani, cinéaste, Anne-Marie Lizin, présidente honoraire
du Sénat de Belgique.
(Cnam. Salle des Conseils, entrée 2 rue Conté 75003 Paris)
***
Inscriptions sur claire.serero@hci.gouv.fr dans la limite des places disponibles
En sus des cinq séances qui composent le cycle annuel 2012-2013,
deux matinées spéciales sont organisées
. le 27 novembre 2012
9h-13h au Cnam
avec la Fondation Agir Contre l’Exclusion,
sur le thème :
Appréhension du fait religieux et neutralité laïque en entreprise
A destination des professionnels du monde de l’entreprise (chefs
d’entreprises, DRH, représentants du personnel), de juristes et membres
d’associations intervenant dans le champ de la laïcité.
Inscriptions sur colloque.hci.face@gmail.com
et
. le 5 juin 2013
14h-17h
avec et dans les locaux de
l’École de formation psychopédagogique de Paris,
sur le thème :
Principe de laïcité et travail social
A destination de cadres, chefs de services et directeurs/directrices
du secteur social et médico-social
Inscriptions sur : c.noel@efpp.fr (nombre de places limité)
PREMIER MINI STRE
Haut Conseil à l’intégration
Séance spéciale
APPRÉHENSION DU FAIT RELIGIEUX
ET NEUTRALITÉ LAÏQUE EN ENTREPRISE
Matinée de réflexion organisée
par
Le Haut Conseil à l’intégration (HCI)
&
La Fondation Agir contre l’Exclusion (FACE)
Mardi 27 novembre 2012 (9h-13h)
au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)
Salle des Conseils, entrée 2 rue Conté 75003 Paris.
8h30 : Accueil des participants
9 h : Ouverture
· M. le Recteur Christian Forestier, Administrateur général du Cnam
· M. Vincent Baholet, délégué général de la FACE
· M. Patrick Gaubert, Président du HCI
Table ronde 1
« Appréhension du fait religieux et neutralité laïque en entreprise »: le point de vue d’acteurs de l’entreprise
· Pascal Bernard, Vice-président de l’Association nationale des Directeurs de Ressources Humaines
· Yazid Chir, Cadre d’entreprise, président de l’association « Nos quartiers ont des talents », ex-membre du HCI
· Alain Dalencourt, Président du Tribunal des Prud’hommes de Mantes-la-Jolie (CGT)
· Jean Louis Malys, Secrétaire national de la CFDT en charge de la lutte contre les discriminations
· Sylvie Savignac, Directrice Diversité Egalité des chances à la Direction des Ressources humaines et des
relations sociales du Groupe La Poste
· Aziz Senni, Chef d’entreprise (PME)
Animée par Emmanuel Franck, journaliste au magazine Entreprise et Carrières.
Table ronde 2
« Appréhension du fait religieux et neutralité laïque en entreprise »: le point de vue d’observateurs et
chercheurs
· Hicham Benaïssa, chargé d’études et de recherche à la Fondation Agir Contre l’Exclusion
· Sylvain Crépon, sociologue
· Sihem Habchi, Consultante, membre du groupe de réflexion et de propositions sur la laïcité au HCI
· Anne Lamour, Directrice de AL Conseil, responsable de l’étude-audit « Entreprise et religion: état des
lieux, problématiques et acteurs » (2011)
· Philippe Gaudin, Responsable formation-recherche à l’Institut Européen des Sciences des Religions
· Frédérique de la Morena, Maître de conférences en Droit public, Université Toulouse 1, membre du
groupe de réflexion et de propositions sur la laïcité au HCI
Animée par Alain Seksig, Inspecteur de l’Education Nationale, chargé de la mission « Laïcité » au HCI.
Conclusions
Laurent Touvet, Conseiller d’Etat, Directeur des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques au
Ministère de l’Intérieur.
***
Inscriptions sur claire.serero@hci.gouv.fr dans la limite des places disponibles
PREMIER MINI STRE
Haut Conseil à l’intégration
Séance spéciale
PRINCIPE DE LAÏCITÉ ET TRAVAIL SOCIAL
Temps de réflexion organisé
par
Le Haut Conseil à l’intégration (HCI)
&
L’Ecole de Formation Psycho-pédagogique de Paris (EFPP)
Mercredi 5 juin 2013 (14h-17h)
A l’Ecole de Formation Psycho-pédagogique de Paris
22, rue Cassette 75006 Paris
Avec :
· Patricia Mc Callum, Responsable formation continue et supérieure à l’EFPP
· Alain Bonnami, Formateur, responsable du CAFERUIS, responsable de projets à l’EFPP
· Guylain Chevrier, Enseignant en histoire, formateur en travail social, membre du groupe de
réflexion et de propositions sur la laïcité au HCI
· Alain Seksig, Inspecteur de l’Education nationale, chargé de la mission Laïcité au HCI
***
Inscriptions sur : c.noel@efpp.fr (nombre de places limité)

12345...8

citoyen du monde |
College Pratique du Nord-Est |
Indemnisation du préjudice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | charleseugenerene
| Claudine Wuilque
| M.D.L. assistance service