Françoise Duthu

Bienvenue sur mon blog : poésies, photos, travaux universitaires, textes politiques, …

Archive pour juillet, 2012

Notre-Dame-des-Landes : les écolos en première « ligne » pour un nouveau modèle d’aménagement du territoire

Posté : 5 juillet, 2012 @ 11:06 dans Actu du site | Pas de commentaires »

EELV soutient le 2ème Grand Forum des Projets Inutiles et Imposés.

Voir Communiqués de presse.

Notre-Dame-des-landes : les écolos en première « ligne » pour un nouveau modèle d’aménagement du territoire

Posté : 5 juillet, 2012 @ 11:04 dans Communiqués de presse | Pas de commentaires »

Grands Projets Inutiles et Imposés : les écolos en première « ligne » pour un nouveau modèle d’aménagement du territoire

Communiqué de presse EELV du 5 juillet 2012

2ème Forum européen des Grands Projets Inutiles et Imposés : les écolos en première « ligne » pour un nouveau modèle d’aménagement du territoire

Conscient de l’importance de la convergence des luttes et de l’impératif de faire émerger un nouveau modèle de société, EELV soutient le 2ème Forum européen contre les Grands Projets Inutiles Imposés à Notre-Dame-des-Landes (au nord de Nantes).

Durant cinq jours, du 7 au 11 juillet, société civile et élu-e-s de toute l’Europe se réuniront afin de partager leurs expériences et interpeller les décideurs sur l’opportunité de plusieurs grandes infrastructures qui n’ont pas démontré leur utilité, dont le projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Un aménagement du territoire cohérent doit tenir compte des besoins réels des citoyens et des enjeux écologiques, économiques et sociaux. L’époque des « 50 gaspilleuses » qui a suivi les « 30 glorieuses » doit s’arrêter. C’est le message que porteront aux côtés des militants les élu-e-s et membres de la direction nationale d’EELV parmi lesquels le nantais Jean-Philippe Magnen, nouveau porte-parole national du parti :

« S’engager, lutter contre des projets absurdes et incohérents, ce n’est pas uniquement s’opposer mais c’est réfléchir à des solutions alternatives et être force de propositions pour impulser en Europe et au-delà une
transformation écologique ancrée sur les territoires. C’est tout l’intérêt d’un tel rassemblement réunissant nos homologues européens et des militants qui viennent pour certains de très loin. L’équilibre des territoires se joue ici mais aussi à l’échelle européenne et il en va de notre capacité commune à répondre aux défis environnementaux et économiques actuels. Notre engagement pour préserver les terres de Notre Dame des Landes s’inscrit pleinement dans cette logique.. »

Elise LOWY, Jean-Philippe MAGNEN,
Porte-parole

Les autorités algériennes empêchent les familles de fêter l’indépendance en commémorant leurs enfants

Posté : 5 juillet, 2012 @ 10:59 dans Actu du site | Pas de commentaires »

La célébration de l’Indépendance algérienne n’est pas celle du printemps arabe.

Voir Communiqués.

Les autorités algériennes empêchent les familles de fêter l’indépendance en commémorant leurs enfants

Posté : 5 juillet, 2012 @ 10:57 dans Communiqués de presse | Pas de commentaires »

Communiqué :
Aujourd’hui, comme pour tous les Algériens, les familles des disparus se sont jointes aux chômeurs et d’autres catégories de la population pour fêter le cinquantième anniversaire de l’indépendance. En ce jour de fête, les familles de disparus ne peuvent célébrer l’indépendance sans penser à leurs proches disparus ou sans évoquer les nombreuses violations des droits de l’homme encore commises à l’heure actuelle. Malheureusement, les autorités ont de nouveau refusé à ces citoyennes et citoyens algériens de s’exprimer dans l’espace public et de se rassembler pacifiquement.
Le rassemblement pacifique organisé ce matin à la place du 1er Mai à Alger n’a en effet pas pu avoir lieu. Les autorités, ne supportant pas une commémoration autre qu’officielle, ont violemment réprimé les proches de disparus et les citoyens rassemblés pour fêter l’indépendance et rappeler la persistance des violations des libertés publiques et des droits de l’Homme. Plusieurs manifestants ont été frappés et jetés par terre, parmi eux des femmes âgées et vulnérables. Les forces de l’ordre ont arraché la banderole et les photos des disparus exposés sur les lieux. Une cinquantaine de personnes ont été arrêtés dont quatre proches des disparus, MM. Hacene Ferhati, Slimane Hamitouche, Kyzra et Hamdane. Ils ont été amenés au commissariat du 8ème arrondissement où ils sont restés détenus pendant plusieurs heures.
Le goût amer qu’a la fête de l’indépendance pour les familles des disparus parce qu’ils ne peuvent la célébrer avec leurs proches, s’est de nouveau ressenti dans cette action répressive des autorités. En effet, comme chacun peut le constater l’indépendance est acquise, mais l’Etat de droit, la vérité et la justice sur les crimes des années 90 sont encore à conquérir.
Les événements d’aujourd’hui nous rappellent que malgré la levée formelle de l’état d’urgence en février 2011 les manifestations pacifiques sont toujours interdites à Alger et réprimées tandis que les défenseurs des droits de l’Homme subissent une répression et des intimidations de plus en plus intenses. Ainsi on a connu récemment les cas d’Abdelkader Kherba et de Mohamed Smaïn condamnés à des peines de prison respectivement pour avoir participé à un rassemblement pacifique et pour avoir révélé aux autorités l’existence de charniers.
Les « réformes », qui se sont traduites par les nouvelles lois régressives entrées en vigueur en janvier 2012 ont ce même gout amer. Loin de répondre aux attentes des Algériens et des Algériennes en matière d’ouverture et de changement démocratique, elles entravent non seulement les libertés d’association, de réunion et d’expression mais s’emploient également à museler la société civile dans son ensemble.
Les familles des disparus regrettent que les autorités aient aujourd’hui de nouveau démontré que l’Algérie est encore loin d’être un Etat de droit, appartenant à toutes ces citoyennes et tous ces citoyens, et ou la justice et la vérité puissent régner .

5 juillet 2012,

Nassera Dutour, porte parole du CFDA

Collectif des familles de Disparus en Algérie (CFDA)
112 rue de Charenton
75012 Paris
0033 (0)1 43 44 87 82
Email : cfda@disparus-algerie.org
Web : www.algerie-disparus.org

Médiapart célèbre les 50 ans de l’indépendance algérienne

Posté : 4 juillet, 2012 @ 11:06 dans Actu du site | Pas de commentaires »

Voir Anti-colonial et Partout dans le monde.

Médiapart célèbre les 50 ans de l’indépendance algérienne

Posté : 4 juillet, 2012 @ 11:05 dans Anticolonial, Partout dans le monde | Pas de commentaires »

http://www.mediapart.fr/journal/international/220612/pour-une-fraternite-franco-algerienne

Noël Mamère ne votera pas la confiance au gouvernement

Posté : 3 juillet, 2012 @ 2:33 dans Actu du site | Pas de commentaires »

Voir Politique

Noël Mamère ne votera pas la confiance au gouvernement

Posté : 3 juillet, 2012 @ 2:32 dans Politique | Pas de commentaires »

Ses raisons, les voici :

http://noelmamere.fr/article.php3?id_article=2482

EELV : ASTRID, ou l’obsession plutomaniaque française

Posté : 2 juillet, 2012 @ 7:18 dans Actu du site | Pas de commentaires »

Un communiqué d’EELV qui s’élève contre un projet visant la pérennisation de la filière nucléaire française, qui ne peut être aujourd’hui, dans l’après-Fukushima, être une solution d’avenir. D’autant que le financement considérable n’aboutira pas avant très longtemps.

Voir Communiqués.

EELV : ASTRID, ou l’obsession plutomaniaque française

Posté : 2 juillet, 2012 @ 7:06 dans Communiqués de presse | Pas de commentaires »

Communiqué de presse du 2 juillet 2012

ASTRID est un programme de recherche-développement financé au CEA sur le budget des « investissements d’avenir ».

Il vise à développer un avant projet détaillé d’un prototype de 600 MW de surgénérateur refroidi au sodium liquide présenté comme nucléaire du futur ou « génération IV ». Une sorte de « superphenix ++ » dont on nous promet que ce coup ci il pourrait marcher mais pas avant 2040 voire 2050. Forcement, entre temps il faut justifier les EPR et la prolongation des centrales existantes.

Une convention du 9 septembre 2010 entre l’Etat et le CEA encadre l’enveloppe de 651.6 millions attribuée au CEA par la LFR 2010. on y lit qu’il faudra 7 ans pour aboutir à l’avant-projet détaillé avec 3 étapes :

2010-2012 : 198.1 millions Tranche 1 dite phase 1 de l’avant projet sommaire (AVP1)

2013-2014 : 210.4 millions phase Tranche 2 dite phase 2 de l’avant projet sommaire (AVP2)

2015-2017 : 243.1 millions Tranche 3 dite de l’avant projet détaillé (APD)

Cette convention précise que le CEA devra, avant fin 2012 « augmenter les cofinancements privés sur le programme », ce qui explique probablement l’annonce d’un partenariat avec Bouygues il y a quelques jours. La convention précise même que 20 à 30% de partenaires sont nécessaires.

Les surgénérateurs (Phénix, Superphénix, Astrid) sont consubstantiels du mythe nucléaire français. C’est en son nom qu’est « justifiée » la poursuite des activités les plus dangereuses de la filière : extraction et stockage du plutonium à La Hague. C’est en son nom qu’on « oublie » de comptabiliser une grande partie des déchets nucléaires, et de provisionner le financement de leur traitement, puisqu’ils seraient supposés devenir à terme des combustibles.

On est tout de même en droit de se demander pourquoi il faut encore autant de temps et de moyens de recherche – 650 millions – pour laver l’affront de Superphénix et les échecs de tous les projets de surgénérateurs lancés dans le monde depuis les années 70. L’Allemagne a d’ailleurs transformé le sien en parc d’attraction.

Il est encore temps de s’épargner une fuite en avant grotesque en renonçant aux phases 2 et 3, et donc en économisant plus de 450 millions d’euros. Il faut parfois savoir dire stop aux obsessions.

A titre de comparaison, le photovoltaïque -technologie à l’énorme potentiel et dont la pleine maturité économique est attendue avant 2020-, a bénéficié d’un soutien de recherche publique de 47 millions d’euros entre 2005 et 2010. Soit dix fois moins que ce qui est projeté dans les cinq ans qui viennent pour le seul projet ASTRID. Paul-renouvelable est toujours déshabillé par Pierre-nucléaire. En France, il y a des choses qui semblent ne pas vouloir changer.

EELV demande à Mesdames Fioraso et Batho de ne pas initier le projet ASTRID et de réorienter en conséquence les 450 millions d’euros ainsi libérés vers les recherches nécessaires à la transition énergétique, et d’a minima le suspendre d’ici la nouvelle loi d’orientation sur l’énergie issue du débat national annoncé à l’automne.

Elise Lowy, Jean-Philippe Magnen,
Porte-parole

1234
 

citoyen du monde |
College Pratique du Nord-Est |
Indemnisation du préjudice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | charleseugenerene
| Claudine Wuilque
| M.D.L. assistance service