Françoise Duthu

Bienvenue sur mon blog : poésies, photos, travaux universitaires, textes politiques, …

Archive pour décembre, 2009

Bonne année 2010

Posté : 30 décembre, 2009 @ 1:27 dans Accueil, Actu du site | Pas de commentaires »

Une bonne année de luttes et d’amitié, de courage et d’engagement, d’amour et de tendresse.

Bonne année avec vos proches, bonne année avec les autres.

enfantsdumonde.jpg

Aux enfants du monde.

Tous sur le même vaisseau, tous à la recherche de la paix, celle du monde et celle du coeur!

Les marcheurs de la liberté devant l’ambassade de France au Caire

Posté : 30 décembre, 2009 @ 12:11 dans Actu du site | Pas de commentaires »

Enfin des images!

Voir Vidéos.

Les marcheurs de la liberté devant l’ambassade de France au Caire

Posté : 30 décembre, 2009 @ 12:08 dans Videos | Pas de commentaires »

 

http://www.dailymotion.com/video/xbo88p_marche-pour-gaza_news

 Voir Vidéos!

Marche pour la liberté, liberté pour la marche!

Posté : 29 décembre, 2009 @ 8:35 dans Actu du site | Pas de commentaires »

Communiqué de Jean-Claude Lefort, président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS).

Voir Communiqués.

Marche pour la liberté, liberté pour la marche !

Posté : 29 décembre, 2009 @ 8:34 dans Communiqués de presse | Pas de commentaires »

publié le mardi 29 décembre 2009

Jean-Claude Lefort


 

« Ce matin, la délégation de l’AFPS à la Marche de la liberté pour Gaza avait quitté Le Caire en autocar. Arrivée à 80 kilomètres de la capitale égyptienne, elle y a été bloquée avant d’être refoulée. Ce soir, la police égyptienne escorte 5 bus et 250 personnes jusqu’au Caire. Parmi elles figure Jean-Claude Lefort, le président de l’AFPS, qui nous a fait parvenir la déclaration suivante :

Depuis maintenant quarante-huit heures, nous sommes au Caire où, de discussions en discussions, les 1400 participants à la marche pour la liberté pour Gaza – 1400 comme les 1400 victimes gazaouies de l’offensive israélienne d’il y a un an – n’ont toujours pas l’autorisation de se rendre à Gaza.

Deux arguments – irrecevables – sont avancés par les autorités :

Les Marcheurs s’ingéreraient dans les affaires intérieures égyptiennes. C’est doublement faux. D’abord, nous n’avons jamais mis en cause les autorités égyptiennes. Nous avons, au contraire, travaillé avec elles en leur donnant toutes les informations qu’elles souhaitaient – jusqu’à nos numéros de chambres !

Selon nous, la liberté d’aller et venir, de circuler où bon nous semble est une liberté fondamentale de l’être humain. Mais elle ne s’applique pas à la population de Gaza, soumise à un blocus illégal et inhumain. Raison de plus pour qu’elle s’applique aux Marcheurs venus de quarante-deux pays – dont la France – qui doivent bénéficier de ce droit fondamental. En le leur refusant, ce sont les autorités égyptiennes qui s’ingèrent dans la liberté des Marcheurs.

Deuxième argument : si les Marcheurs passaient à Gaza, ce serait nuisible à la sécurité égyptienne. On a beau chercher le sens de ce raisonnement, il ne tient pas. Les 1400 Marcheurs peuvent entrer à Gaza et en sortir sans que cela ne pose le moindre problème. Si le feu vert était donné – lequel procède évidemment d’une décision politique –, nous sommes tous assez responsables pour ne prêter le flanc à aucune manœuvre, d’où qu’elle vienne. Notre interlocuteur à Gaza est le Palestinian Center for Human Rights, dont chacun connaît le sérieux. En quoi l’entrée et la sortie des Marcheurs mettraient-elles en cause la sécurité égyptienne ? Cette objection n’est donc pas fondée.

Nous sommes porteurs d’une double exigence : la levée du blocus illégal qui a transformé Gaza en prison et en mouroir à ciel ouvert depuis deux ans et demi, et la fin de l’impunité dont jouissent les autorités israéliennes. C’est l’objet unique de cette marche et la raison pour laquelle nous venons exprimer notre solidarité aux Gazaouis. Nous sommes porteurs du droit international, des valeurs mêmes qui fondent l’Humanité… Voilà pourquoi nous attendons des autorités égyptiennes qu’elles prennent la décision politique de nous laisser passer à Gaza.

J’ajoute que les autorités françaises ou européennes ont une lourde responsabilité dans cette situation pour n’avoir pas – à notre connaissance – effectué les démarches nécessaires auprès des responsables égyptiens. C’est la première chose à faire : exiger une intervention adaptée de nos pouvoirs publics en direction des autorités du Caire. La seconde remarque à méditer est la suivante : si, par absurde les autorités égyptiennes s’entêtaient, elles se placeraient dans une situation des plus paradoxales. En effet, alors qu’Israël est bien le principal responsable du blocus de Gaza, voilà qu’aux yeux de l’opinion publique, cette responsabilité se déplacerait vers d’autres, qui sont pourtant à la tête d’un pays qui, l’an dernier, a manifesté avec force et massivement sa solidarité avec les Palestiniens. En maintenant leur interdiction, les autorités égyptiennes créeraient elles-mêmes les conditions d’un déplacement du débat dans leur propre société – ce que nous nous sommes toujours refusé à faire. Par ricochet, ce sont elles qui provoqueraient l’immixtion, qu’elles dénoncent.

ll est temps que la raison l’emporte sur un certain aveuglement : qu’on laisse marcher les citoyens venus du monde entier dire, sur place et pacifiquement, leur solidarité avec le peuple de Gaza.

Jean-Claude Lefort

Le 28 décembre 2009

Site AFPS : www.france-palestine.org

 

« Marche pour la liberté, liberté pour la marche »

Posté : 29 décembre, 2009 @ 8:26 dans Actu du site | Pas de commentaires »

Un communiqué des Verts pour le déblocage urgent  de la situation à la frontière enttre l’Egypte et Gaza.

Voir Communiqués.

« Marche pour la liberté, liberté pour la marche! »

Posté : 29 décembre, 2009 @ 8:24 dans Communiqués de presse | Pas de commentaires »

Communiqué des Verts – Mardi 29 décembre 2009

Les Marcheurs pour la liberté , Français notamment, sont encerclés au Caire depuis la nuit dernière par la police et l’armée égyptiennes qui tentent ainsi de les intimider et de les dissuader de se rendre à Gaza via le poste-frontière de Rafah.

Cette nuit, des dizaines de Français se sont trouvés encerclés devant l’ambassade de France au Caire ; une garde serrée de policiers les empêchent de sortir, les privant, sans justification aucune, de leur liberté de circuler, de se rendre aux toilettes; de manger et boire.

Cette situation est insupportable !

Les Marcheurs de la liberté ne demandent qu’une seule chose : se rendre à Gaza pour manifester leur solidarité avec les Gazaouis victimes d’un massacre atroce il y a un an et d’un blocus hermétique, arbitraire, illégal et inhumain qui dure depuis 3ans.

Les autorités égyptiennes doivent immédiatement lever toute restriction à la liberté de circulation des Marcheurs pour la Liberté et doivent en outre leur ouvrir le passage au poste-frontière de Rafah, sans entrave aucune !

Les Verts appellent les autorités françaises, notamment le président Sarkozy et le ministre Kouchner à intervenir d’urgence dans ce sens auprès des aurtorités égyptiennes !

 

Djamila Sonzogni, porte parole

Bastamag

Posté : 28 décembre, 2009 @ 9:42 dans Blogs et sites recommandés | Pas de commentaires »

http://www.bastamag.net/

Une agence de presse consacrée aux luttes sociales et environnementales partout dans le monde

Burqa : non à une loi qui enfermerait les femmes chez elles en leur interdisant l’espace public

Posté : 28 décembre, 2009 @ 9:38 dans Actu du site | Pas de commentaires »

Un communiqué de presse des Verts.

Voir Communiqués ou L’islam dans le débat public.

Burqa : non à une loi qui enfermerait les femmes chez elles en leur interdisant l’espace public

Posté : 28 décembre, 2009 @ 9:37 dans Communiqués de presse, L'islam dans le débat public | Pas de commentaires »

Alors que la mission parlementaire pluraliste qui travaille sur le sujet n’a pas encore rendu ses conclusion, Jean-François Copé président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale propose qu’une loi soit votée en janvier prochain pour interdire la burqa et le niquab dans l’espace public. Ceci avant même que la commission ne rende son rapport. Preuve de plus, s’il en était besoin, que cette commission comme le débat sur l’identité nationale ne sont que manipulations électorales visant à flatter les sentiments xénophobes et islamophobes pour s’attirer les voies des électeurs du Front National. Si crise d’identité il y a en France, c’est surtout crise des grands partis que sont l’UMP et la PS à proposer un projet collectif permettant de fédérer et de mettre en mouvement la société. Aujourd’hui, la solution n’est pas de chercher « l’ennemi de l’intérieur » dans le « musulman » ou le « jeune de banlieue » mais c’est de construire un projet de société permettant de sortir par le haut des crises écologiques et sociales que traverse notre société.

Djamila Sonzogni, porte-parole nationale des Verts

12345...20
 

citoyen du monde |
College Pratique du Nord-Est |
Indemnisation du préjudice ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | charleseugenerene
| Claudine Wuilque
| M.D.L. assistance service